Les cartes de visite sont également arrivées hier, première expérience d’impression letterpress en France.

Le letterpress c’est quoi?
Le letterpress reprend les principes fondamentaux de Gutenberg, aux premiers temps de l’imprimerie. Un caractère (un dessin, une lettre, un motif…) est encré à l’intérieur de la machine, et vient ensuite frapper le papier, créant le débossage. En déduction, il faut utiliser un papier relativement épais. Dans le cas d’une impression recto/verso en letterpress, on peut également contrecoller deux papiers 300 grammes.

C’est cher?
Oui, par exemple une impression de cartes de visite en letterpress sera nettement plus élevée qu’une impression classique en quadrichromie. Le letterpress nécessite autant de passages en machine qu’il y a de couleurs, beaucoup de manutention, un temps de séchage important… Tout cela fait que le prix n’est pas le même à l’arrivée.

Quel est l’intérêt?
Le letterpress implique des investissements importants mais le résultat produit est à la hauteur. Le but est de marquer les esprits en stimulant le sens visuel avec la création graphique mais aussi le toucher. Le grammage du papier, sa texture apportent un plus non négligeable.
Le petit détail supplémentaire qui m’a fait choisir ce procédé est l’option de la couleur sur tranche. Cela n’est possible que par ce choix de papier plus épais que d’habitude.

Où imprimer?
S’il est facile de trouver des imprimeurs letterpress aux États-Unis, il y a très peu d’offres en France. Pour ces cartes, réalisées sur du Colorplan White Frost 540g, j’ai fait appel à Print Hunter, courtier en imprimerie en ligne. Vous lui confiez votre projet, il se charge de vous trouver les meilleurs prix. Un service très agréable, avec possibilité de comparer plusieurs devis selon les options choisies.
carte de visite letterpress